16 juil. 2013

TV Spots : The Mortal Instruments !



Deux TV Spots de The Mortal Instruments ont été dévoilés ^^ !








Frigid, de J. Lynn : Trailer



Le trailer du New Adult  Frigid, de J. Lynn (alias Jennifer L. Armentrout) vient d’être révélé.

Je vais de suite le dévorer ^^ !


9 juil. 2013

HOW TO KILL A ROCK STAR, de Tiffanie Debartolo


Qu’est-ce que j’ai aimé ce livre ! Non, rectification : je l’ai A-D-O-R-É ! Un coup de cœur !
Ce livre est M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E ! Tellement puissant émotionnellement et tellement juste !

Dans ce roman qui se situe au début des années 2000, on suit Eliza, jeune femme de 26 ans et journaliste de musique dont la vie dépend de sa passion pour la musique, qui suite à une rencontre avec son chanteur préféré, trouve un nouveau job chez Sonica, un magazine de musique, à New York. Elle emménage alors dans l’appartement que son frère, Michael, partageait autrefois avec son ami Paul Hudson. Il se trouve que ce Paul est le leader du groupe Bananafish dont fait parti Michael. Paul est le chanteur et écrit les paroles des chansons. Eliza et Paul deviennent alors colocataires et découvrent rapidement qu’ils voient et sentent la musique exactement de la même manière. Commence alors une histoire d’amour passionnante et intense.

Ce livre parle beaucoup de musique et du business autour de la musique.
L’auteur cite de nombreux groupes ou chanteurs connus, dont certains que j’adore moi-même, alors j’ai su me retrouver dans ce roman.
On voit à quoi ressemble la vie des chanteurs et groupes. On suit les personnages en tournée et on est partagé comme eux lors de décisions difficiles sur leur future carrière.
L’auteur parvient parfaitement à critiquer ce qu’est aujourd’hui devenu la musique : du business.
Ce n’est plus le talent qui compte, ou la profondeur des paroles, ni la mélodie, ni les sentiments que fait partager une chanson. Non, aujourd’hui, ce qui compte, c’est de vendre le plus possible. Résultat : nous n’avons aujourd’hui plus aucun groupe ou chanteur qui arrive à la cheville de groupes comme Queen ou les Beatles.
L’auteur utilise les mots parfaits pour décrire la vérité. Ce qu’elle dit est tellement juste que je ne pouvais m’empêcher d’acquiescer en lisant.

J’ai juste adoré chaque personnage du roman. Chacun avait son charme.

Eliza est une jeune femme déterminée et passionnée par la musique.
Pour elle la musique est toute sa vie, elle l’a sauvée dans les moments les plus difficiles de sa vie.
Elle ne prend aucune décision stupide et doit faire des choix très difficiles et ensuite assumer les conséquences.
Elle m’a beaucoup émue et je l’ai aussi beaucoup admiré pour les choix et sacrifices qu’elle fait.
Jusqu’à sa rencontre avec Paul, Eliza pensait que l’amour ne venait que par la musique, mais elle finit par comprendre qu’elle se trompait :
Ensuite, il y a Paul. J’ai ADORÉ Paul !
Il est simple, facile à vivre, pas très sérieux, drôle, on a l’impression que tout l’amuse et qu’il prend tout à la légère.
Mais Paul est tellement plus. Pour lui aussi, la musique est toute sa vie. C’est un grand artiste qui écrit de magniques paroles et mélodies.
Il se révèle sensible, et très amoureux.
Il pense toujours à ses amis et à son groupe avant de prendre des décisions. Il ne veut en aucun cas les trahir, et j’ai trouvé cela très admirable chez Paul.
Un personnage intense, qui m’a beaucoup touchée et émue, surtout dans les moments difficiles. 
Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’histoire d’amour entre Eliza et Paul est loin d’être ordinaire.
Elle est belle, émouvante, touchante, passionnante, intense, émotionnelle, déchirante… (je pourrais continuer longtemps comme ça).
Tout est tellement naturel dans cette relation, réaliste et vrai.

L’auteur utilise les mots avec magie et poésie, et lire cette histoire d’amour est juste un pur plaisir.
Chaque mot, parole, nous transperce et nous atteint en plein cœur.
Je n’ai jamais lu un livre aussi bien écrit (français ou anglais). Tout était juste, vraie, réaliste, bref, passionnant et magique.

Et la FIN ! Oh mon Dieu, la fin doit être la meilleure partie du livre. Je parle des 100 dernières pages.
Et arrivée à la page 345, j’ai cru que j’allais décédée !
Je ne m’y attendais tellement pas ! L’auteur a su me prendre par surprise et à me déchirer le cœur ! Une boule s’est formée dans ma gorge et j’ai failli pleurer. J’étais sur le cul ! (excusez l’expression ^^)
La fin est une montagne russe pour les émotions et le cœur !
Je crois que je n’ai jamais lu une fin aussi réussie et parfaite !
En résumé, un roman passionnant sur une magnifique et peu ordinaire histoire d’amour tellement bien écrite, avec magie, poésie et justesse, que les mots vous restent encore dans la tête même une fois le livre terminé. Je ne savais pas trop dans quoi je m’embarquais au début, car j’ai un peu acheté le livre sur un coup de tête, mais je ne regrette pas ! Un MUST-READ !!
Voilà ce que j’aurais à dire à Tiffanie Debartolo :


5 juil. 2013

LUCKY HARBOR 1 : Irrésistible, de Jill Shalvis


Une lecture très sympathique et légère, qui fait penser aux vacances et à la mer, avec une romance jolie et sexy.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Maddie.
Elle ressemble à n’importe quelle jeune femme d’aujourd’hui, avec ses qualités et ses défauts, donc on s’identifie très bien à elle.
J’ai adoré sa maladresse, et le fait qu’elle soit aussi maniaque et organisée (un peu comme moi ^^).
Elle est aussi drôle, gentille et tient à ses sœurs même si elle ne les connait que très peu au début.
J’ai aimé le fait qu’elle se batte pour l’hôtel et qu’elle finisse par trouver le courage de tenir tête à ses sœurs et à  ne plus se laisser marcher dessus. Elle va au fur et à mesure de l’histoire enfin suivre ses propres désirs.

Quant aux deux autres sœurs, Tara et Chloe, je pense que ma préférence va vers Tara.
Tara est l’aînée, elle est donc plus mature, a un mari et un bon travail. Mais on sent bien qu’elle n’est pas heureuse. Elle est autoritaire et cache son jeu.
Chloe, elle, est plus sauvage et aime les sensations fortes. Je l’ai trouvée drôle mais moins attachante que Tara ou Maddie.

Ensuite, il y a Jax.
Jax est sexy, gentil, adorable, attentionné et séducteur. Il va faire fondre le petit cœur de Maddie qui ne croyait plus en l’amour, tout comme notre cher Jax. Leur relation est sensuelle, drôle et touchante. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire certains passages ^^.

J’ai aussi aimé le côté familial de l’histoire.
Au début, les trois sœurs ne sont d’accord sur rien et se chamaillent souvent. Puis peu à peu, elles vont finir par se rapprocher et apprendre à vraiment se connaître, et à partager leurs secrets et leurs craintes. J’ai trouvé leur relation très touchante.

En conclusion, une belle petite romance, légère et sexy, qui se lit d’une traite. Parfait pour les vacances et le soleil.
Hâte de lire la suite, cette fois-ci pour suivre Tara ^^.



EASY, de Tammara Webber


Très bonne lecture, malgré une petite déception quant aux avis tellement positifs que j’avais pu lire.

Jacqueline, à la fac, est sur le point de se faire violer sur le parking d’une maison de fraternité pendant une fête. Mais elle est sauvée par un jeune homme qu’elle ne souvient pas d’avoir un jour vu à la fac. Elle décide de ne signaler l’incident à personne, ni à la police, ni à ses amis, ni à sa famille, de peur de devenir une paria si personne ne la croit. Ajouté à ça le fait que son petit-ami de plus de trois ans vient de la quitter deux semaines plus tôt, Jacqueline n’a pas vraiment le moral au plus haut. Seulement, depuis son agression, elle voit son sauveur, Lucas, partout, alors qu’elle ne l’avait jamais remarqué auparavant. Ils sont attirés l’un par l’autre, et vont se rapprocher, partageant leurs souffrances. Seulement, Jacqueline peut-elle vraiment faire confiance à Lucas alors qu’il semble cacher des secrets ?

En fait, j’ai vraiment apprécié ma lecture, mais il n’y a rien qui m’ait réellement subjuguée, ou rien que j’ai vraiment adoré et trouvé innovant ou passionnant.

Je n’ai pas trouvé ce livre aussi spécial que les gens ont pu le dire. Il ne m’a pas marqué comme d’autres livres ont pu le faire.

Déjà, j’ai trouvé qu’on était un peu toujours dans le flou quant au lieu de l’histoire.
On sait que ça se déroule principalement à l’université, mais on n’a aucune indication sur la ville ou même le nom de l’université. Ça m’a un peu gêné, parce que j’aime tout de même pouvoir me situer dans une histoire ou avoir un lieu concret, même si c’est fictif.
Les lieux ne sont pas trop décrits, du coup j’ai eu un peu de mal à visualiser dans ma tête.

Ce qui m’a aussi un peu dérangé, c’est qu’il y a beaucoup de petits flash-back dans l’histoire, et quelques fois, on ne savait plus trop si on était toujours dans le présent ou bien le passé. C’était un peu confus.
Mais j’ai quand même aimé cette idée de flash-back. Cela permet de se faire une meilleure idée sur certaines choses du présent.  

J’ai beaucoup aimé le personnage de Jacqueline qui m’a plu dès la première scène du roman.
Elle n’est pas idiote, ne prend pas de décisions stupides, en gros, elle n’énerve pas.
Elle est même forte, surtout après son agression. Elle ne se laisse pas abattre et tente tant bien que mal d’oublier et d’éviter son agresseur à l’université.
Ses réactions étaient logiques, bien qu’au bout d’un moment, j’en avais un peu marre qu’elle n’arrive toujours pas à se remettre de sa rupture avec Kennedy, son ex, même si ça peut se comprendre après trois ans de relation.
Mais vers la fin, j’ai adoré comment elle se défend, contre Kennedy ou contre son agresseur. Je l’ai admiré pour ce qu’elle a subi et ce qu’elle est capable de faire ensuite. Elle se bat et ne se laisse pas marcher dessus.

Je n’ai pas craqué pour Lucas comme je m’y attendais.
Je l’ai beaucoup aimé, mais il n’a pas réussi à me faire ressentir tout un tas d’émotions, ou à me donner des papillons.
Je l’ai trouvé cependant très touchant vers la fin du roman.
Il est assez mystérieux, et selon moi, il n’a pas vraiment de personnalité qui ressort, qui se démarque.
Il est gentil, attentionné, protecteur, bref, tout ce qu’on attend d’un mec parfait. Mais je ne sais pas, il m’a manqué un petit quelque chose qui fait que je n’ai pas eu le coup de cœur pour lui.
Et puis j’ai trouvé son premier secret bien trop évident et prévisible, du coup pas trop de surprise.

Quant à la relation entre Jacqueline et Lucas, je ne l’ai pas trouvé extraordinaire. Elle était en fait assez étrange.
Ils se connaissent à peine et ne font que se regarder et se sourire pendant une grande partie du livre, puis finalement, ils se retrouvent à s’embrasser alors qu’ils se sont à peine adressés la parole.
Je crois que c’est surtout ça qui m’a manqué dans leur relation : les dialogues. Ils ne se parlent pas beaucoup, en revanche, ils s’embrassent ! Ça m’a un peu dérangé. Je trouve que les paroles, les dialogues, sont importants, surtout dans une relation, pour exprimer ses sentiments par exemple.
Je crois que mon moment préféré de leur relation serait la fin, qui est vraiment touchante et que j’ai adorée, et peut-être aussi la partie de la chasse pour Jacqueline, mais le reste m’a laissé un peu indifférente.

L’écriture de Tammara Webber est très bien, et j’ai pris beaucoup de plaisir à la lire. Le vocabulaire n’est pas très difficile donc très abordable.
J’ai aimé sa façon d’aborder un sujet difficile : le viol. J’aime comment elle encourage à apprendre à se défendre lors de situations semblables. Il y a également la question de savoir si on doit en parler ou pas. Et le fait de s’unir entre filles et de se soutenir pour se défendre et augmenter sa force m’a énormément plu.

En résumé, une très bonne lecture, mais qui n’a pas correspondu aux grandes attentes que j’en avais au vu des très bons commentaires sur la blogosphère. Une romance qui m’a laissée sans frissons ni émotions, sauf vers la fin, et un personnage masculin peu original, malgré un personnage féminin que j’ai adoré.



2 juil. 2013

SWEET EVIL, de Wendy Higgins


J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Je l’ai même englouti en très peu de temps.
Mais il y a certaines choses auxquelles je n’ai pas accrochées.

Anna vient d’avoir 16 ans, et elle possède le don de voir et ressentir les émotions des gens. Puis vient le jour où lors d’un concert, elle n’arrive pas à voir les émotions du batteur, Kaidan. Finalement, elle apprend qu’elle est la fille d’un démon et d’un ange, et que Kaidan est le fils d’un démon. Ils sont des Néphilims. Ils partent ensuite dans un road trip tous les deux pour parler au père d’Anna et à la nonne qui a assisté à sa naissance qui doit lui révéler certaines choses sur elle. Durant ce voyage, Anna et Kaidan vont apprendre à se connaître et se rapprocher. Mais ils ne peuvent pas être ensemble.

Parlons d’abord de ce qui m’a le plus plu : l’UNIVERS créé par l’auteur.
J’ai adoré la manière dont elle a créé les anges et les démons à sa manière. Sa façon de décrire leur hiérarchie semblait tellement plausible et réaliste, rien ne sonnait faux.
Chaque humain à un ange gardien à ses côtés lui murmurant dans l’oreille pour le diriger vers les bonnes émotions et réactions.
De l’autre côté, il y a les esprits démons qui rodent de temps en temps pour influencer les esprits des humains vers la mauvaise direction, entrant en conflit avec les anges gardiens.
Puis il y les Néphilims, fils ou filles des Dukes, seuls démons possédant un corps matériel, chacun caractéristique d’un seul pêché. Les Neph, eux aussi spécifique au pêché de leur père Duke, doivent travailler tous les jours  en influençant  les gens en fonction du pêché qui les caractérise.
J’ai trouvé l’univers vraiment innovant et intéressant, il m’a enchanté. Evidemment, je n’ai pas pu m’empêcher de faire le rapprochement avec la série Supernatural qui parle aussi de démons et d’anges. On retrouve quelques points communs dans la hiérarchie des anges et des démons. Mais puisque j’adore Supernatural, ça ne m’a plu que davantage.


Après, passons aux PERSONNAGES.
A vrai dire, je crois que c’est ce qui m’a le moins plu dans le livre.

J’ai apprécié le personnage d’Anna. Mais je l’ai trouvée un trop prude, naïve et enfantine.
Elle se met à pleurer pour un rien. Toute atrocité la rend malheureuse comme si elle avait tout le poids du monde sur le dos. Il y avait des fois où j’avais envie de lui : « Mais c’est la vie, c’est comme ça, on n’y peut pas grand chose ! Alors arrête de pleurer et sois forte, bon sang ! ».
Elle est toujours la bonne petite fille qui ne fait rien de mal, écoute toujours ce que lui dit sa mère, et à horreur de désobéir ou mentir. Il y avait des fois où c’était tout de même un peu exagéré. Elle s’extasie même devant un arc-en-ciel. Je voulais lui dire : « Grandis un peu ! ».
Bon après, elle restait attachante et gentille, bien que j’ai trouvé qu’elle tombait un peu vite amoureuse de Kaidan, mais bon.

Parlons de Kaidan.
J’avais entendu tellement de bien de lui, et puis finalement le charme n’a pas vraiment opéré pour moi.
Pourtant, c’était bien parti. Dès sa première rencontre avec Anna, il m’a plu.
Je l’ai adoré tout au long du road-trip qu’il fait seul avec Anna. Il était sexy, joueur, drôle, séducteur
Puis le road-trip terminé, POUF, plus rien.
Il reste éloigné d’Anna, la rejetant constamment. On ne le voit plus trop, et les seules fois où il est présent on ne peut pas dire qu’il parle beaucoup. Sa personnalité s’est peu à peu effacée.  
A partir du milieu donc, le charme a été rompu, et je suis restée assez indifférente à Kaidan.
Dommage, c’était pourtant bien parti.

Ensuite, comme pour le personnage de Kaidan, la romance entre Anna et Kaidan m’a plu dès le début, jusqu’à la fin du road-trip, puis après, ben il se passait plus vraiment grand-chose.
Je ne sais pas, il m’a manqué quelque chose dans cette romance. Je n’ai rien ressenti de particulier, aucun pincement au cœur, ni papillons. Sauf évidemment durant le road-trip, qui doit être le meilleur moment de la romance. Puis après on est toujours dans l’attente.
Et puis je n’ai pas trop aimé comment l’auteur à amené un triangle amoureux qui crève les yeux.

En revanche, j’ai beaucoup aimé le passage où Anna doit pour la première fois travaillé pour son père. J’ai trouvé qu’au moins là, elle était vraiment audacieuse et sympathique.

Il y avait aussi quelques passages un peu longs, où l’histoire n’avançait pas beaucoup, mais finalement ça passait tout seul et les pages s’enchainaient.  

En conclusion, un livre que j’ai beaucoup aimé surtout pour son univers riche, innovant, intéressant et très bien mené. J’ai moins accroché aux personnages principaux, même s’ils restent tout de même sympathiques et attachants, et aussi à la romance, où on est toujours en train d’attendre qu’il se passe enfin quelque chose. Bref, une bonne lecture. Je lirai avec plaisir la suite.



L'instant Cinéma #3


Coucou tout le monde !
Voici l’instant cinéma où je vous présente les derniers films que j’ai vus ^^




J’étais très impatiente de voir ce nouveau Superman : Man of Steel ! La Bande-annonce était super, spectaculaire mais sans trop en révéler non plus ce qui donnait encore plus envie d’aller le voir. Alors le week-end juste après sa sortie, j’ai foncé au cinéma ^^ J’ai vraiment aimé, même si je peux lui faire quelques reproches.
Le film est spectaculaire avec de supers effets spéciaux, bien que, comme d’habitude, la 3D ne sert à rien, mais bon. J’ai bien aimé que le début du film se passe à la naissance de Clark où on voit Krypton être détruite (je ne me l’imaginais pas tellement comme ça d’ailleurs, mais ça m’a plu). Ensuite, disons-le tout de suite l’acteur qui incarne Superman est magnifique, même s’il a peut-être un peu trop forcé sur la muscu ^^. En revanche, j’ai trouvé que dans le film, tout se déroulait trop vite. Alors que le début est assez long, avec tout expliquer en détail lorsqu’il s’agit de la guerre sur Krypton, la suite se déroule hyper vite. J’ai trouvé que Clark retrouvait trop vite son père et acceptait trop facilement son rôle en tant que Superman et sauveur de la Terre. Du coup, comme me l’a fait bien remarquée ma sœur, la personnalité de ce Superman ne ressort pas, surtout à côté du grand méchant, Zod, qui lui fait de l’ombre. Le film se concentre principalement sur la bataille entre Superman et Zod, où ils aiment particulièrement détruire toute la ville. Enfin, j’ai tout de même pris beaucoup de plaisir à voir ce film !! 




! Attention, risque de spoilers sur le 1er film Twilight Love !

J’ai également vu récemment Twilight Love 2. J’avais adoré le 1er film, et était donc ravie de savoir qu’il y avait une suite, surtout pour retrouver le beau Mario Casas lol ^^ J’ai beaucoup aimé ce 2ème film, même si je préfère tout de même le 1er.
Ce 2ème volet est plus sombre que le 1er avec des sujets assez difficiles. Hugo a mûri et changé. Il est un peu moins sujet à la violence et s’est assagi pendant ces 2 ans. Je l’ai toujours autant aimé et je craque toujours pour lui. Je crois aussi que j’ai préféré le personnage de Gin à celui de Babi. Gin est plus gaie, drôle, sauvage, et ose plus de choses. Elle ne se laisse par marcher dessus par Hugo. J’ai beaucoup aimé leur relation. Après tout se complique et les problèmes se multiplient. Mais je n’ai pas eu autant le coup de cœur pour ce 2ème volet que j’avais eu pour le 1er, peut-être parce que celui-ci était plus dur. Il ne traitait pas que de la violence, mais aussi de la mort, de la tromperie, du viol, de la grossesse, des drogues etc… Bref, le film est assez sombre, mais j’ai pris tout de même beaucoup de plaisir à regarder cette suite que je recommande à ceux qui ont vu Twilight Love ^^



1 juil. 2013

Couverture Lux #4 : Origin révélée !


OMG !! La couverture du tome 4 de la saga Lux de Jennifer L. Armentrout vient d'être révélée !

Titre VO : Lux #4 : Origin
Auteur : Jennifer L. Armentrout
Genres : Young Adult, Fantastique, Romance
Pages : 400
Parution VO : 27 août 2013



Cette couverture est magnifique ! Très différente des précédentes, mais Pepe Toth, alias Daemon Black, est juste à tomber ^^ ! Je pourrais rester des heures à admirer cette couverture lol !!

30 juin 2013

Lux #4 : Origin, Teaser Photo



YEAH !! Vivement la sortie du tome 4 de la saga Lux ! Je suis en manque de Daemon Black ^^ !

Moi, regardant cette photo et lisant ce teaser (lol ^^) :



28 juin 2013

BEAUTIFUL DISASTER, de Jamie McGuire


Depuis le temps que je mourrais d’envie de découvrir ce livre, j’ai enfin pu le lire, ou devrais-je plutôt dire, le DÉVORER ! En à peine 2 jours ! Ce roman est INCROYABLE. On passe par tellement d’émotions. Il est intense et j’en ressors presque essoufflée après que mon petit cœur ait été retourné dans tous les sens. Bref, c’est un COUP DE CŒUR !

On suit ici Abby, 18 ans, qui commence ses études à l’université avec sa meilleure amie, America. On sait d’emblé qu’Abby a voulu fuir son passé en venant dans cette université, loin de sa famille. Un soir, America emmène Abby voir le combat du meilleur ami de Shepley, le petit-ami d’America, nommé Travis Maddox. Elle va alors le rencontrer pour la première fois, sachant déjà quelle réputation il a en tant que champion dans les combats qu’il fait qu’en tant que tombeur de ces dames. Elle ne tombe alors pas dans le panneau, et lui montre clairement qu’elle n’a aucune sympathie pour lui. Intrigué par sa résistance face à son charme, il va essayer de se rapprocher d’elle. Puis à la suite d’un pari, Abby va se retrouver obligée de vivre chez Travis. Commence alors une amitié inattendue entre Travis et Abby, qui devient très vite ambigüe. Va alors commencer un beau désastre menant à une relation intense et puissante.

Commençons par les personnages.

J’ai eu un peu de mal à cerner Abby Abernathy. L’histoire a beau être racontée de son point de vue, je trouve que sa personnalité n’a pas assez été développée et elle ressort beaucoup moins que celle de Travis.  Du coup, je trouve qu’on s’attache beaucoup plus à Travis qu’à Abby. On ne sait pas toujours ce qu’elle ressent envers Travis, même si on est dans sa tête. Je l’ai trouvée parfois assez peu réactive face à Travis et à ses sentiments si intenses, presque comme si ça lui était indifférent. Il y a des fois où elle prend des décisions qu’on ne comprend pas : une minute elle dit quelque chose, puis la minute d’après elle fait le contraire. Du coup, parfois je l’ai trouvée agaçante et je ne l’ai pas trop aimé, surtout pour ce qu’elle fait subir au pauvre Travis qui est fou d’elle. Mais vers la fin, elle s’est rattrapée, et je l’ai préférée.

Ensuite, il y a Travis Maddox. Aaah… TRAVIS ! J’ai ADORÉ ce personnage, j’ai complètement CRAQUÉ. Travis est hyper démonstratif avec une personnalité intense qui ressort à côté de toutes les autres. Malgré son côté coureur de jupons et grosse brute (combats), il est super sensible au contact d’Abby. Il est très expressif dans sa manière de montrer ses sentiments même s’il est assez maladroit car c’est la 1ère fois que ça lui arrive. Il ne sort pas de beaux discours comme tant d’autres gars, non, lui il fait comme il peut, et préfère se mettre facilement en colère quand il n’a pas ce qu’il veut avec Abby ou tout simplement lorsqu’il ne l’a pas elle. Il est facilement et souvent jaloux aussi, et n’hésite pas à montrer qu’Abby est sa propriété, en frappant par exemple le premier qui ose dire un mot de travers à Abby. JE L’ADORE, sa manière de réagir et d’exprimer ce qu’il ressent est tellement intense et maladroite, qu’il en est vraiment TOUCHANT. Il devient vite DÉPENDANT d’Abby et vulnérable en sa présence. Il est très vite inquiet lorsqu’il se dispute avec elle et a toujours peur qu’elle le fuit et qu’elle s’en aille. On a alors envie de le prendre dans nos bras pour le réconforter. Il a besoin d’être réconforté et rassuré par Abby et ses sentiments. Et quand il est désespéré et a le cœur brisé, et qu’il se met à la supplier et à pleurer : mon cœur s’est fendu ! Il devient fou sans Abby, il ne peut plus se passer d’elle, au point de tout casser dans l’appartement et de lui courir après et de rester des heures à l’attendre. C’est un personnage tellement INSTABLE ET INTENSE. Il m’a fait ressentir plein d’émotions différentes.
Travis Maddox = Number 3 dans mon top personnages masculins !

Travis malheureux et désespéré :

 












J’ai également aimé les autres personnages comme America, la meilleure amie compréhensive et toujours présente pour Abby, qui est même prête à rompre avec Shepley pour protéger la protéger de Travis.

La force du roman réside principalement dans l’intensité de la relation entre Travis et Abby. Une relation hors du commun et dont le titre illustre parfaitement : « un magnifique désastre ». C’est une relation touchante, puissante, intense, agressive, et pour le coup elle n’est pas tellement romantique, mais elle est tellement plus. Ils se déchirent continuellement, mais parviennent à partager des moments merveilleux. Ils se disputent, parfois pour des broutilles mais reviennent toujours l’un vers l’autre parce qu’ils ne peuvent plus se passer l’un de l’autre. Cette relation nous chamboule et on est déchiré comme eux. On vit leur relation avec eux. 

On ressort à bout de souffle et bouleversé. 

J’ai apprécié aussi le fait que pour une fois, même si Travis est à tomber avec ses tatouages et sa musculature, l’auteure n’insiste pas sur le fait qu’Abby est subjuguée par sa beauté et son côté sexy. Elle n’est pas toujours à le reluquer et à baver sur son corps comme beaucoup d’autres filles dans les New Adult, et à répéter au moins 100 fois à qu’elle point le mec est sexy.
L’auteure ne décrit pas beaucoup les personnages physiquement pour plutôt développer en profondeur leur personnalité, ce que j’ai beaucoup aimé.

L’intrigue m’a emballée et j’ai aimé chaque moment passé avec Travis et Abby. Bien que quelques fois ce soit un peu répétitif, on ne se lasse pas le moins du monde.

En conclusion, un roman MAGNIFIQUE, avec une histoire d’amour hors norme et intense qui ne nous laisse pas indifférent et chamboule notre petit cœur ! FONCEZ le lire si ce n’est déjà fait, et pour ceux qui ne lisent pas en VO, bien que l’anglais soit très abordable, le livre sortira chez J’ai Lu le 22 janvier 2014 !


25 juin 2013

OBSESSION, de Jennifer L. Armentrout


Etant une grande fan de la saga Lux de la même auteure, je ne pouvais pas ne pas lire ce spin-off de la saga. Et au final, même si j’ai vraiment apprécié cette lecture, je n’ai pas réussi à ressentir le même plaisir que lorsque j’ai lu les 3 premiers tomes de la saga Lux.

Dans ce spin-off, on suit Serena Cross qui a assisté à la mort de sa meilleure amie par un être tout sauf humain. Celle-ci lui avait fait des confidences au sujet des fils du sénateur avant d’être tuée et Serena se retrouve alors en danger en raison de ce qu’elle sait. Elle apprend vite que c’est un Luxen, alien, qui a tué son amie, et que le Sénateur, aussi Luxen, souhaite la mettre sous silence en la faisant tuée. Des officiers de la DOD charge alors Hunter, un Arum, également alien et ennemi des Luxen, de la protéger. Or, Hunter ne fait pas dans la protection, et surtout pas dans celle d’un humain. Son job est de tuer le plus de Luxen, et il aime ça. Il se retrouve alors à devoir protéger Serena, jeune femme qui n’a pas sa langue dans sa poche, et qui ne le laisse pas de marbre. Il se retrouve bientôt à vouloir la protéger contre quiconque lui voudrait du mal, mais la plus grande menace qui pèse sur Serena ne serait-elle pas plutôt Hunter lui-même ?

J’ai bien aimé le personnage de Serena, bien que sa personnalité ne m’ait pas marqué plus que ça. C’est peut-être dû au fait que l’histoire est racontée à la fois du point de vue de Serena et aussi celui de Hunter. De ce fait, la personnalité de Serena n’est pas extrêmement développée et j’ai eu un peu de mal à m’attacher à elle. En revanche, elle a de bonnes réparties envers Hunter et elle ne se laisse pas marcher dessus.
Ensuite, Hunter n’a malheureusement pas su surpasser Daemon Black. Il avait de bonnes répliques et j’ai beaucoup aimé ces joutes verbales avec Serena, mais elles n’arrivaient tout de même pas à la cheville de celles entre Katy et Daemon, dont certaines restent pour moi mémorables. Hunter est sexy à souhait, très protecteur envers Serena et possessif. J’ai beaucoup aimé son combat intérieur pour ne pas blesser Serena. Il devait lutter contre lui-même et contre ce que son désir pour elle lui faisait faire.

La relation entre Serena et Hunter est vraiment sexy et sensuelle. En revanche, j’ai trouvé qu’elle arrivait un peu rapidement, mais en même temps, en un seul roman, on ne peut pas faire autrement. Mais bizarrement, leur relation n’a pas réussi à me donner autant de papillons et de frissons que celle entre Daemon et Katy. J’ai cependant complètement adhéré au fait qu’on avait les 2 points de vue. On pouvait ainsi vraiment ressentir la lutte intérieure de Hunter et le trouver touchant lorsqu’il réalise ses sentiments pour Serena.

Ensuite, l’intrigue en soi n’est pas extrêmement compliquée et j’ai trouvé qu’elle manquait un peu d’originalité et d’action, sauf vers la fin où tout éclate. Pendant la première moitié du livre, il n’y a pas d’action, juste la vie menée par Serena chez Hunter. En revanche, vers le dernier quart du livre, on a enfin de l’action avec des combats entre aliens assez impressionnants. Et j’ai adoré retrouver certains personnages de la saga Lux et notamment entrapercevoir un certain Daemon Black (ce spin-off se situe juste après le tome 3 : Opal). Dans ce spin-off, l’auteur installe également le doute : on ne sait plus vraiment qui sont les gentils et les méchants. Les Luxen ou les Arum ?

En conclusion, ce fut une lecture agréable mais qui ne m’aura pas autant enchantée que la saga Lux. Jennifer L. Armentrout reste parfaite lorsqu’il s’agit des joutes verbales et l’humour, et elle parvient toujours à créer des personnages masculins sexy, prétentieux, magnifiques, drôles, et irrésistibles ! J’adore toujours autant l’univers des Luxen et Arum, qui est original et m’embarque toujours.